Parc national du Mercantour
-A +A
Share

Randonner en sécurité

La randonnée pédestre en montagne requiert un minimum de condition physique, d’information préalable et de vigilance. Avant de partir randonner et pendant la randonnée, il convient donc de rappeler quelques règles simples de sécurité.

La randonnée dans le Parc national du Mercantour s’effectue sur des terrains de montagne, dont les conditions évoluent constamment (météo, assise des sentiers…) et dont les aléas ne peuvent pas toujours être anticipés (chutes de blocs, glissements...).

Il est est donc important de :

  • rester très vigilant dans la progression et rester en permanence à l’écoute de la montagne ;
  • s’adapter au terrain et à l’état des chemins et sentiers qui ne correspondent pas toujours aux informations et aux prévisions ;
  • se méfier des pentes exposées aux chutes de pierres, lorsqu’il s’agit de les traverser ou de passer en contrebas ; surtout après des précipitations ou en début de saison après le dégel printanier ;
  • modifier au besoin l’itinéraire prévu à l’origine en fonction des conditions et de la météo ;
  • surveiller l’évolution du temps ;
  • tenir compte de la fatigue éventuelle de certains membres du groupe ;
  • savoir renoncer, faire demi-tour ou trouver une échappatoire en cas d’incident ou de doute ;
  • rester sur les chemins et sentiers balisés ; certaines traces existantes peuvent mener à une impasse.

Plus précisément, retrouvez ci-après ce qu'il faut savoir et garder en tête pour randonner en sécurité :

 

Préparer sa randonnée

Le Parc national du Mercantour est un territoire de montagne propice à la randonnée qui nécessite une préparation préalable aux sorties et une attention particulière sur le niveau des randonnées et les conditions de pratique.

Avant de partir 

  • Repérez votre itinéraire et assurez-vous des conditions d’accès aux sentiers du secteur, en lien notamment avec les conditions d'enneigement (névés persistants...) ou vis à vis de l'état des sentiers (passerelles, obstacles à franchir...) ;
  • Assurez-vous de l’adéquation entre le niveau de l’itinéraire et votre forme physique : les cotations proposées sur le site de randonnée du Parc ou sur différents topo peuvent varier. Néanmoins, ils donnent une indication, certains itinéraires difficiles étant réservés aux marcheurs expérimentés et sportifs, compte tenu de leur longue distance et/ou dénivellations et/ou du caractère accidenté et technique du cheminement ;
  • Renseignez vous sur les conditions météo avant votre départ ;
  • Emportez une carte suffisamment précise (si possible IGN au 1/25000ème) et informez un proche de votre parcours ;
  • Partez équipé de chaussures de randonnée et de vêtements chauds et imperméables ;
  • N’oubliez pas d’emporter de l’eau, de quoi vous restaurer et une protection solaire ;
  • Réservez votre nuitée dans les refuges ou gîtes d'étape ;
  • Informez-vous sur la réglementation des zones traversées (notamment en coeur de Parc national).

 

Informations utiles et d'urgences

  • Appel d’urgence européen : 112 – Important, compte tenu de l'absence de réseau téléphonique sur une bonne partie du coeur de Parc
  • Parc national du Mercantour : 04 93 16 78 88
  • Répondeur Météo France : 32 50 - www.meteofrance.com - MÉTÉO Alpes-Maritimes : 08.99.71.02.06
  • SAMU : 15

 

Pendant la randonnée

Dans la mesure du possible, essayez de ne pas partir seul et dans tous les cas de signaler votre parcours et vos horaires approximatifs d’arrivée à vos proches, gardien du refuge ou autre.

 

S’équiper

Adoptez la tenue et le matériel adapté au niveau de votre randonnée : vêtements chaud, contre le froid et la pluie ; chapeau ; crème solaire ; chaussures de randonnée adaptées ; le cas échéant bâtons de marche (attention, les embouts ferrés sont interdits dans le site des gravures rupestres), de quoi boire et manger.

 

Signalétique des sentiers

  • Les sentiers des Parcs sont jalonnés par une signalétique directionnelle aux départs et aux croisements des itinéraires ;
  • Les sites donnant accès au cœur des Parcs sont signalés par des panneaux d'entrées composés d'une carte, d'un rappel de la réglementation et d'informations sur le patrimoine ;
  • Les sentiers sont ensuite balisés sur site avec de la peinture : jaune pour les chemins de petite randonnée, blanc et rouge pour les ®GR ;
  • Sur les sentiers, les limites du cœur du Parc national sont matérialisées par des hexagones verts.

 

Signalétique au pas de l'Agnel

Signalétique au pas de l'Agnel (L.Malthieux/PNM)

 

Cependant, certains itinéraires peuvent s’avérer complexe ou délicat en cas d’intempérie. Le système de balisage et de signalétique ne peut se substituer totalement à la lecture de carte et à l’autonomie des randonneurs. Il est donc important de bien préparer en amont sa randonnée.

 

La météo et les intempéries

Les itinéraires de randonnées du Mercantour se situent dans des secteurs de montagne dont les conditions peuvent évoluer rapidement.

Parfois violents et imprévisibles, les orages méditerranéens s’abattent parfois violemment sur nos massifs, alors même que le temps paraissait clément. C’est particulièrement le cas en fin d‘après midi d’été. Ils peuvent s’accompagner de grêle, foudre, vents violents et fortes précipitations. Ces aléas météo peuvent s’avérer dangereux pour les randonneurs à plusieurs titres : foudre, cheminement glissant, perte de visibilité, chute rapide des températures…

La consultation préalable de la météo est donc indispensable afin d’adapter au mieux le programme de randonnée : maintien ou abandon, choix d’un cheminement alternatif, adaptation des horaires de randonnée.

Il est fondamental de surveiller l’évolution de la météo et d’agir en fonction de la dégradation du temps, sans s’obstiner à vouloir atteindre l’objectif prévu si cela doit se faire au détriment de la sécurité.

En cas d’orage ou de fortes pluie, quelques conseils de sécurité :

  • ne pas s’abriter sous les arbres, y compris isolé ;
  • éviter de marcher sur les crêtes et sommets ;
  • éviter de porter sur soi tout objet métallique ;
  • éteindre téléphone portable et radio, sans chercher à utiliser ces appareils ;
  • garder les distances entre chaque participant ;
  • les fortes précipitations sur les terrains secs génèrent des ruissellements importants qui peuvent dans certains secteurs accentuer le risque de chutes de pierres : restez prudent dans la progression afin d’éviter de s’exposer inutilement et de s’engager dans un passage délicat.

En cas de brouillard, les conditions du parcours et l’orientation peuvent se révéler délicates. Disposer d’une carte, d’une boussole et d’un altimètre pour repérer sa position et définir la marche à suivre peut alors être d’un grand secours.

Répondeur MÉTÉO Météo France : 32 50 ou 08 99 71 02 06

 

L'enneigement

Persistant en juin, et même en juillet selon les années au-dessus de 2 500 m, l’enneigement se matérialise surtout sous forme de névés comblant les hauts vallons orientés Nord ou Ouest. Une prudence particulière devra être observée durant la traversée des névés, car la neige durcie ne pardonne aucun faux-pas. Crampons et piolet peuvent s’avérer utiles voire indispensable en début d’été.

 

Chiens de protection des troupeaux

 Chiens de protection (patou) avec troupeau d'ovins et de caprins

Chiens de protection (patou) avec troupeau d'ovins et de caprins (P.Pierini/PNM)

 

Certaines randonnées traversent des alpages pâturés par des troupeaux. Ceux-ci sont souvent gardés par des chiens de conduite et des chiens de défense, les patous, contre les prédateurs. Ces chiens ne développent pas d'agressivité particulière vis-à-vis de l'homme mais comme leur rôle est de défendre le troupeau, ils peuvent se montrer impressionnants, notamment quand ils aboient.

La rencontre avec un troupeau et ses chiens de protection nécessite donc des comportements adaptés. Quelques règles simples permettent d’éviter la confrontation.

Ces principes sont décrits dans la plaquette ci-dessous mais le message essentiel est de garder vos distances et de contourner le troupeau lorsque cela est possible.
Des panneaux indiquant de la présence de troupeaux et de chiens de protection sont disposés dans les secteurs où la fréquentation touristique est importante.

Tous les documents ainsi que des vidéos explicatives sont disponibles sur le site de la DREAL AURA.

 

En cas d'accident

Prenez connaissance des actions à mettre en œuvre en cas d'accident.

 

Consignes de sécurité

  • éviter de laisser la victime seule ;
  • assurer les premiers soins d’urgence en tenant la victime au chaud ;
  • donner l’alerte en précisant : l’état de la victime, le lieu précis et l’heure de l’accident ;
  • se tenir à disposition des sauveteurs pour d’éventuelles précisions ;
  • signaler l’emplacement de la victime de façon visible dans l’attente des secours spécialisés.

Comment donner l'alerte ?

Pour alerter les secours, composer le 112

Rappelez-vous que la couverture GSM des moyennes et hautes vallées reste très inégale et qu’en conséquence le recours au téléphone portable ne peut pas être systématique.

Contenu du message d’alerte, préciser :
  • : lieu, itinéraire, altitude, environnement.
  • Qui : identité, n° de téléphone.
  • Quoi : type d’accident, nombre de victimes, gravité.
  • Quand : heure de l’accident.
  • Météo : vent, visibilité, précipitations.
En cas de secours aérien
  • A l’arrivée de l’hélicoptère utiliser les signes conventionnels ci-dessous ;
  • protéger vos yeux et la victime des projections provoquées par l’hélicoptère ;
  • ne jamais approcher d’un hélicoptère avant d’y être invité par l’équipage ;
  • surveiller la descente du sauveteur qui peut malencontreusement provoquer des chutes de pierre.
Demande de secours - OUI / YES Pas de secours - NO/NON
Secours en montagne : demande de secours : OUI
Secours en montagne : pas de secours : NON