Parc national du Mercantour
-A +A
Share

Requalification du site des gravures rupestres du Mont Bego

Bandeau logos partenaires site gravures
Le projet de requalification du site des gravures rupestres du Mont Bego initié en 2009 entre le Parc national du Mercantour et le Gouvernement Princier de Monaco, s’est depuis étoffé autour d’un projet partenarial fort mobilisant les gestionnaires, les usagers, les acteurs et les propriétaires présents sur le site.
En charge de sa coordination, le Parc national du Mercantour a saisi l’opportunité financière de la programmation européenne « Espaces Valléens » pour élaborer un projet global et cohérent à l’échelle des vallées des Merveilles et de Fontanalbe.

Trois grands axes de travail sont visés sur la période 2016-2020 :

  • l'aménagement du site
  • l’accès au site
  • l'accueil et l'accompagnement du public

L’aménagement du site

Actuellement, divers aménagements et infrastructures sont présents sur le site ayant chacun des vocations et des usages propres :

  • la surveillance d'abord du site et des richesses patrimoniales. Cette mission est assurée par le Parc national du Mercantour (personnels permanents et saisonniers) et il dispose à ce titre un refuge de service permettant l’exercice de ses missions.
  • la recherche scientifique avec la présence ponctuelle d'équipes d'archéologues travaillant sur la connaissance des gravures. Les conditions d'accueil de ces équipes sont actuellement précaires au vu de l'état sanitaire du refuge dit « des Savants ».
  • les loisirs et l'accueil du public, à la fois pour la découverte du site (sentiers de découverte, panneaux explicatifs, signalétiques sur sentiers, etc) et pour l'accueil des randonneurs (le refuge CAF pour passer la nuit et le refuge des pêcheurs pour la société de pêche de Tende).

Ces équipements et infrastructures présentent pour certains des dysfonctionnements ou des situations non conformes en terme de conditions de travail, de sécurité ou d'hygiène. Aussi, pour ce 1er volet Aménagement, un double travail de requalification est envisagé permettant de traiter le bâti dans son ensemble (refuge de service du Parc national du Mercantour, refuge des Savants, refuge du CAF, refuge des pêcheurs-MJC) et pour traiter la découverte des lieux (remise à jour des itinéraires de découvertes, réflexion sur les points d'attraction à valoriser sur le site, conception des nouveaux contenus d'information etc).

Pour cela, deux études programmatiques seront mises en œuvre ; la 1ère concernera le bâti et a vocation à poser le diagnostic architectural sur le secteur des Merveilles et proposer de nouveaux scénarios d'aménagement. Cela pourra passer dans la phase opérationnelle par la démolition de certains bâtiments existants et parfois obsolètes (refuge de service, refuge des Savants), par la reconstruction d'un nouveau bâtiment ex-nihilo permettant d'assurer les conditions d'accueil des personnels du Parc national du Mercantour et des équipes de recherches. Le refuge du CAF des Merveilles sera l'objet de manière concomitante d'un projet de réhabilitation pour améliorer les conditions d'accueil des visiteurs. Cette étude programmatique architecturale traitera le bâti à des fins de performances environnementale, énergétique et fonctionnelle mais également dans une optique de meilleure intégration paysagère et de respect de l'esprit des lieux.

L'étude programmatique proposera d'abord une phase pré-opérationnelle de diagnostic, des propositions d'aménagements qui seront soumis à validation du comité de pilotage. La phase opérationnelle de mise en œuvre des choix effectués fera l'objet d'une seconde tranche (non financée par le présent projet) et visera notamment le recours à une procédure par exemple d'un concours d'architecte.

La seconde étude programmatique portera sur le volet « scénographie ». Le site présente aujourd'hui un dispositif de découverte sur le site (sentiers de découvertes, panneaux explicatifs etc) désuets dans le contenu, parfois en mauvais état (peu lisible) et nécessitant une remise à jour pour une meilleure attractivité sur place. L'étude programmatique « scénographie » permettra, à partir d'un état des lieux détaillé des secteurs de Fontanalbe et des Merveilles, de proposer des scénarios de renouvellement du dispositif de découverte libre du public sur le site.

Ces deux volets d'avant projet sommaire sont menés par des prestataires de service ayant les compétences techniques et scientifiques nécessaire à la réalisation de la mission.

L'accès au site

Les interventions patrimoniales sur les voies d'accès au site (sentiers et pistes) sont un préalable indispensable à la valorisation du site des Gravures. En effet leur état actuel est l'un des points noirs du site car l'accès n'est pas optimisé et décourage une grande partie du public à venir découvrir le site. Il apparaît évident qu'une scénographie retravaillée et une meilleure intégration paysagère des bâtiments ne suffiront pas à elles seules à attirer le public si les voies d'accès ne sont pas restaurées.

Leur remise en état est fonction du terrain, de la fréquentation et de l'érosion. L'analyse de l'état de ces voies d'accès est un préalable indispensable pour calibrer le niveau d'intervention patrimonial.

Deux types d'intervention se distinguent alors, des interventions légères d'entretien et des interventions de restauration.

  • Les interventions légères consistent à travailler sur des voies d'accès fonctionnelles afin de maintenir leur bon état. Il s'agira de reprendre les zones d'écoulement des eaux, consolider les assiettes des sentiers, agréger les zones d'érosion par l'apport de matériaux. Sur des points spécifiques, ces voies d'accès peuvent faire l'objet d'un traitement plus conséquent permettant la consolidation d'un point de tension préalablement identifié. Ces travaux sont assurés par le passage de personnels qualifiés.
  • La restauration patrimoniale vise une intervention plus conséquente des voies d'accès, présentant des signes de dégradations fortement marqués : questions de sécurité pour les usagers, des risques d'érosion conséquents. Ces interventions nécessitent un traitement particulier sur la structure même des sentiers mobilisant des compétences en restauration. Elles mobilisent des ressources matérielles et techniques conséquentes (héliportage de matériaux, etc) et sont confiées à des entreprises professionnelles.

En 2018, les travaux ont été menés sur le sentier du Val d’Enfer et sur le sentier du Val des Merveilles (en dessous de la Baisse de Valmasque).

En tant que gestionnaire du linéaire de sentiers en zone cœur, le Parc national du Mercantour bénéficie d'une expertise technique et opérationnelle sur la mise en œuvre de ces interventions. Il s’appuie notamment sur le « Cahier technique de restauration des sentiers » tout en faisant appel à des professionnels de la restauration de patrimoine. Le diagnostic et les travaux sont confiés à des prestataires de service. Le Parc national du Mercantour s'est adjoint également les services d'une Assistance à Maîtrise d'Ouvrage pour le suivi des travaux.

L'accueil et l'accompagnement du public

Une nouvelle scénographie

La réalisation de la nouvelle scénographie sur le site des gravures rupestres du Mt Bego sera conduite à partir des réflexions menées dans la phase préalable de diagnostic (étude programmatique scénographie) et des scénarios de mise en œuvre qui seront validés par le comité de pilotage.

Il s'agira de mener concrètement l'installation de la nouvelle scénographie sur le site des gravures ; travail en concertation avec les acteurs spécialisés sur l'élaboration des nouveaux contenus (un lien étroit sera mené avec le Musée des Merveilles et le Conseil Départemental 06 pour travailler en complémentarité de la muséographie du Musée, avec la DRAC-PACA, le SRA etc), la réalisation de nouveaux itinéraires de découvertes, d'installations de panneaux d'information et de découvertes etc. L'organisation des flux de fréquentation et la définition des nouveaux points d’accueil du public (départ des visites guidées etc) seront précisés et mis en œuvre. Un travail pourra également être porté sur le développement de nouveaux supports de communication et d'outils de médiation culturelle (outils interactifs, numériques etc) selon les recommandations issues de l'APS.

De la médiation culturelle

Le dispositif des visites guidées pendant la période estivale sera mis en avant par le déploiement de visites supplémentaires pendant la période de haute fréquentation (juillet et août), par une communication renforcée et par l'expérimentation de nouveaux outils de médiation (visites contées, visites nocturnes etc).

De nouveaux supports de vulgarisation scientifique sur le site (reportages, films, ouvrages) pourront être envisagés et seront menés en concertation avec les partenaires scientifiques et techniques présents sur le site tels que la DRAC-PACA, le Musée des Merveilles et le Parc national du Mercantour.

Enfin, le site des gravures peut être un support de création artistique et de médiation culturelle avec les structures existantes telles que le Musée des Merveilles ou la Maison du Parc national à Tende.