Parc national du Mercantour
-A +A
Share

Une histoire de logo

Les logos du Parc dans le temps
Les différents logos du Parc

 

Juillet 1982, réunion du conseil d'administration  du Parc en présence du Directeur Général de la Protection de la Nature...

D'entrée, celui-ci nous explique que les logos présentant les caractéristiques principales de chaque Parc national, en l'occurrence la saxifrage à fleurs nombreuses pour le Mercantour, étaient incompatibles  avec un état centralisé tel que la France. Les parcs nationaux devaient avoir un logo commun. 5 personnes avaient travaillé pendant un mois à définir ce nouveau logo commun, ce qui avait coûté 250.000 francs à l'époque.

Il nous dit : "Ce logo, le voici, il représente la spirale de la vie". Ayant vu le nouveau logo avant le conseil d'administration et m'intéressant à l'astronomie, je remarquais de suite qu'il ressemblait à une galaxie de notre système solaire.

J'avais recherché les galaxies sur le tome " L'astronomie" de l'encyclopédie Universalis. A la page 333, la galaxie NGC 4622 et à la page 341, la galaxie NGC 2997 entre autres ressemblaient à si méprendre à "la Spirale de la vie", le nouveau logo des parcs.

Le jour du conseil d'administration, j'emportais avec moi le tome sur l'astronomie. Lorsque la parole me fut donnée, je montais avec à la table présidentielle et montrais au Directeur Général que sa "Spirale de la vie", était en somme la galaxie NGC2997. Je dis :

"Si nous étions un club d'astronomes, j'aurais applaudi à ce choix. Mais la spécificité unique au monde du Parc national du Mercantour est qu'il a la Saxifraga florulenta, qui était présente au Secondaire, occupait toute l'Europe au Tertiaire et avait totalement été éliminée au cours des glaciations du Quaternaire sauf dans les massif du Mercantour et de l'Argentera, parce que ceux-ci se sont trouvés à l'extérieur des grandes glaciations.

C'est parce que le Mercantour a une identité unique au monde que nous avons choisi ce logo. 

Que notre identité nous soit aujourd'hui abrogée, pour rentrer dans cet amalgame de spirale de la vie, est pour nous inacceptable. Car ce sont les différentes spécificités de nos Parcs nationaux qui sont complémentaires et font leur intérêt. C'est la spécificité de nos régions qui a fait la France. Si autour d'une table vous avez un breton, un alsacien, un basque et un marseillais, vous verrez rien que dans leur assiette leur cuisine locale, leurs différences et leur complémentarité. Faites en sorte, au nom de l'unité de la France, que les vins de Bordeaux, de Bourgogne, de Champagne, de Côtes de Provence portent une seule étiquette "vin de France", quel que soit leur terroir, leur origine et ce sera la révolution!  La France, ce n'est pas que Paris, les Dupont et les Durant. Alors que le ministre de l'intérieur met en place la décentralisation, reconnaissant à chaque région sa différence, vous faites exactement le contraire avec les parcs nationaux. Ce que nous n'acceptons pas pour le Mercantour!"

Lorsque je rejoignais ma place, je dis à mes amis que les heures que j'avais à passer dans le Parc du Mercantour était comptées.  Je m'attendais à des sanctions pour avoir osé défier un Directeur Général. Il n'en fut rien, je fus encore présent dans l'administration du Parc et les différents collèges, pendant plus de 10 ans, et la spirale de la vie fut mise en place !

 

Recueil de témoignage par Julie Molinier