Parc national du Mercantour
-A +A
Share

Lycose de Vésubie

 Vesubia jugorum, araignée endémique des Alpes du sud

Vesubia jugorum, araignée endémique des Alpes du sud , par Francesco Tomasinelli

Nom scientifique : Vesubia jugorum

 

Identification

La lycose de Vésubie est une araignée discrète par son comportement… mais pas par sa taille ! Elle fait partie des plus grandes espèces de France, avec une longueur de corps pouvant dépasser les 2 centimètres et une longueur totale (pattes comprises) pouvant atteindre 8 centimètres. Tout comme de nombreuses espèces de haute altitude, elle est de couleur très sombre. Cette caractéristique lui permet d’accumuler un maximum de chaleur.
Son nom scientifique, Vesubia jugorum, fait référence à la localité proche de Saint-Martin-Vésubie où l’espèce a été décrite pour la première fois par Simon en 1881.

Habitat

Cette belle et grande araignée noire vit entre 2000 m et 3300 m d’altitude dans les éboulis, où elle passe une grande partie de son temps cachée sous les pierres. Son aire de répartition est très limitée et se concentre sur le territoire transfrontalier Mercantour-Alpi Marittime.

Comportement et cycle de vie

La lycose de Vésubie est principalement active durant la nuit. Durant la journée, il est possible de l’observer sous les pierres. Cette espèce étant relativement rare et localisée, nous n’avons encore que peu d’informations sur son comportement et son cycle de vie. Par exemple, nous n’avons aucune idée de la manière dont l’espèce survit aux températures extrêmement basses des altitudes qu’elle fréquente, notamment en hiver.

Cycle de vie

A la période où la femelle porte sur son dos son cocon, rempli de ses œufs, elle reste cachée sous les pierres, dans une petite zone refuge en forme d’arène. Après éclosion des œufs, ses petits vont monter sur son abdomen et y séjourner pendant une à deux semaines. Le comportement lié au choix du partenaire et à l’accouplement n’est aujourd’hui pas encore connu pour cette espèce. Alors que les femelles sont observées, avec leur cocon, en juin, à la fonte des neiges, les mâles sont, eux, observés en fin juillet - août. Il est probable que mâles et femelles s’accouplent en août et que la femelle garde le sperme dans son corps jusqu’à l’arrivée du printemps, date à laquelle aura lieu la fécondation des œufs. La durée de vie de l’espèce est estimée à 4 ans.

Régime alimentaire

La lycose de Vésubie est une prédatrice d’invertébrés. Tout comme les autres araignées-loups (Lycosidae), elle ne capture pas ses proies à l’aide d’une toile mais les chasse en les poursuivant. Ses proies les plus probables sont des isopodes, des collemboles et de petites araignées d’altitude. Ceci dit, le régime alimentaire exact de l’espèce n’est pas encore connu.

Préservation

Il s'agit de l’une des rares espèces d’araignées à être listée sur la Liste Rouge mondiale de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature. Son statut de conservation actuel est « En danger », relativement à son aire de répartition extrêmement limitée.

Un facteur la rend particulièrement vulnérable : les régions de haute altitude auxquelles elle est inféodée sont très sensibles aux variations climatiques dues aux changements globaux, avec un niveau de réchauffement estimé atteignant le double du niveau de réchauffement moyen global. Une des conséquences de cette élévation thermique serait la migration des populations de cette espèce vers des altitudes ou des latitudes plus élevées, lorsque cela est possible. Cela engendrerait naturellement une diminution de l’aire de répartition de l’espèce. En outre, cette espèce est contrainte dans ses déplacements par sa faible capacité de dispersion, ce qui pourra la limiter dans son aptitude à migrer vers des zones lui étant favorables.

La grande majorité des populations de Vesubia jugorum étant localisée dans le Parc national du Mercantour, le Parc a une forte responsabilité de conservation vis-à-vis de cette espèce

Comment l'observer ?

Vous aurez peut-être la chance de croiser cette araignée lors de traversées de pierriers d’altitude… Mais à peine aperçue, celle-ci se trouvera promptement une cachette entre deux blocs rocheux !