Parc national du Mercantour
-A +A
Share
Le 19/02/2019
L'info nature
Deux agents du service territorial de la Vésubie ont effectué le relevé d'un piège photo. Ces derniers sont mis en place à des points stratégiques afin d'informer les agents sur les points de passage et de contribuer au suivi de la faune de nos vallées. Aujourd'hui, outre un renard, un chevreuil, un lièvre et un loup, nous avons eu la chance d'obtenir le cliché d'une martre.

FOCUS :

Bien que la présence de cet animal dans le Mercantour ne fasse aucun doute, en obtenir une photographie reste assez rare !

Carnivore de la famille des mustélidés, la martre, de la grosseur d’un chat, vit dans les zones forestières. Elle a tendance à fuir l’activité humaine, contrairement à sa plus proche cousine "la fouine" qui établit son gite à proximité des habitations.

De couleur générale brune avec un plastron, « bavette » jaune orangée, elle fréquente les forêts denses de pins de l’ensemble de l’Eurasie.

Son régime alimentaire est fait essentiellement de petits mammifères, d'oiseaux et d'insectes. Elle consomme aussi des fruits sauvages (églantier, fraise, framboise, etc.) ou parfois cultivés (cerise, pomme, etc.). Bien qu’abondante localement, c'est une espèce en régression, qui a disparu d'une partie significative de son aire potentielle de répartition.

Certaines activités humaines ont des impacts négatifs sur les populations de martre, notamment la traque et la chasse pour sa fourrure (les poils servaient à fabriquer des pinceaux), le déboisement ou encore son statut de nuisible dans certains départements.

Photo et texte : R.Lurion/PNM et P.Archimbaud/PNM

une martre
une martre