Parc national du Mercantour
-A +A
Share
Le 09/03/2018
L'info nature

22 espèces de libellules et demoiselles sont recensées sur la commune de Barcelonnette : cela constitue une assez belle diversité au regard de sa petite surface et de sa situation biogéographique dans les Alpes internes.

Sympétrum noir, (Sympetrum danae), une femelle, en Ubaye

Femelle de sympétrum noir (Sympetrum danae) en Ubaye, par E.Minssieux

 

Cette richesse est attribuable à la présence de micro-zones humides aux conditions écologiques variées (profondeur, température, végétation...) depuis l'embouchure du Bâchelard (1130 m) jusqu'à la mare de la Couagne (1930 m).

Ce peuplement présente par ailleurs quelques originalités :

  • Le sympetrum noir (Sympetrum danae) et le leste dryade (Lestes dryas) atteignent ici leur limite sud de répartition méridionale,
  • L'aeshne affine (Aeshna affinis) est présente dans la seule station connue du Mercantour et vient donc enrichir la liste de l'entomofaune du Parc,
  • Le cordulégastre bidenté (Cordulegaster bidentata), présent à Pissevin, est lié à de petites lames d'eau courante, en particulier dans les sources tuffeuses qui sont des milieux relativement fragiles. Il est classé "en danger" dans la liste rouge régionale.

L'ensemble des zones humides de l'embouchure du Bâchelard, situées en grande partie sur des terrains communaux, pourrait faire l'objet de mesures de conservation et de génie écologique pour favoriser cette biodiversité.