Parc national du Mercantour
-A +A
Share

Chardon de Bérard

Chardon de Bérard (Berardia lanuginosa)

Chardon de Bérard (Berardia lanuginosa), par L.Martin-Dhermont/PNM

 

Nom scientifique : Berardia lanuginosa
Famille : Asteraceae
Taille : 2-15 cm
Date de floraison : juillet-août

 

Espèce endémique des Alpes sud-occidentales franco-italiennes, le chardon de Bérard est présent en France depuis l'Isère, la Drôme, jusqu'aux Alpes-Maritimes, où il se trouve en limite de répartition dans la haute vallée de la Roya. L'espèce est beaucoup plus fréquente dans le nord-ouest du Parc national, dans les vallées du Verdon, de l'Ubaye et de la Tinée. Elle affectionne les éboulis peu stabilisés à éléments fins uniquement sur du substrat calcaire marneux dès le subalpin. Elle est très facile à identifier, compte-tenu de son habitat où elle ne subit que peu ou pas de concurrence. Sa tige est courte, ses feuilles duveteuses, comme gaufrées. La fleur est crème à jaune pâle, entourée à la base par les bractées de l'involucre disposées sur plusieurs rangs.

 

Chardon de Bérard (Berardia lanuginosa)

Chardon de Bérard (Berardia lanuginosa), par J-C.Gachet

 

Des actions exemplaires en faveur du chardon de Bérard dans le Mercantour

Le chardon de Bérard est une espèce protégée au niveau national. Lors de projets d'aménagement pouvant avoir un impact, la loi prévoit la mise en oeuvre de mesures compensatoires et la nécessité d'un suivi. C'est dans ce cadre que le Parc national est intervenu à la demande du Syndicat mixte du Val d'Allos pour une opération de transplantation des plantes situées sur l'emprise d'un chantier de rénovation d'une remontée mécanique de la station de la Foux d'Allos (04). Ce sont près de 250 individus qui ont été déplacés au cours de 2 saisons (2010-2011). Le suivi des individus transplantés est toujours en cours, le taux de survie des adultes après 6 années de suivi est stable mais une période de 10 ans est nécessaire pour conclure sur l'intérêt de la mesure, qui est expérimentale.