Parc national du Mercantour
-A +A
Share
Le 25/01/2021
Publications
Quel skieur ne rêve-t-il pas de dévaler une pente recouverte d'une poudreuse fine et légère ? Cette activité en apparence anodine n'est pourtant pas sans impact.

Durant l’hiver, le tétras-lyre est en sursis face au froid et au peu d’alimentation disponible. Pour survivre, il doit économiser son énergie. Pour cela, il s’enfouit sous la neige dans des igloos qu'il creuse dans les zones forestières où il vit. La température y avoisine les 4°C quelle que soit la température extérieure. Il y reste la plupart du temps et ne sort que pour se nourrir deux fois par jour. La possibilité de construire des igloos dans le manteau neigeux est liée à la présence de poudreuse. Cette neige légère est de fait primordiale pour la survie hivernake du tétras-lyre. Le passage à répétition de  skieurs en hors piste peut conduire à "damer la neige"  et rendre plus difficile la possibilité pour le tétras-lyre de creuser son igloo. Cela peut par ailleurs effrayer cette espèce très sensible au dérangement, et conduire les oiseaux à jaillir de leur igloo pour s'envoler jusqu'à un perchoir sur un arbre où ils passeront de longues heures avant de regagner leur refuge. Ces séjours à l'air libre sont très consommateurs en énergie, et des dérangements répétés peuvent faire perdre aux oiseaux les avantages que leur conférait l’igloo. En outre, le stress amoindrit leur résistance au froid et aux parasites, leurs capacités reproductrices, en somme, leurs chances de survie...

Dans le Parc national du Mercantour, des zones de quiétude pour le tétras-lyre sont mises en place pour cette raison. Mais il est tout aussi  important d'adopter un comportement respectueux en dehors de ces zones zones, en utilisant les traces existantes en montée et en ne multipliant pas les passages dans les forêts où il se cache.

Merci pour eux !

Pour en savoir plus : http://www.mercantour-parcnational.fr/fr/des-connaissances/le-patrimoine-naturel/la-quietude-de-la-faune-en-hiver/pour-aller-plus-loin-zoom