Parc national du Mercantour
-A +A
Share

Grands sites de la Roya Bévéra

L’Authion :

Le massif de l'Authion est un lieu chargé d'histoire : forts de la Forca, des Mille Fourches, redoute des trois communes, camp de Cabanes Vieilles... sont autant de vestiges du passé militaire de ce site stratégique. Véritable forteresse naturelle culminant à plus de 2 000 m d'altitude et offrant un panorama grandiose de la Méditerranée aux Alpes, l'Authion fait face au col de Tende, qui fut le passage obligé de la «Route du Sel» entre Nice et le Piémont.

Fort de la Redoute à l'Authion

Fort de la Redoute à l'Authion ©Jean-Marie Cevasco/PNM

 

Vallée des Merveilles et de Fontanalba

C'est un véritable monument historique qui se trouve dans le parc national, avec plus de 50 000 gravures rupestres à l'air libre. Datées pour les plus anciennes aux environs de 3000 av J-C, elles constituent un patrimoine archéologique exceptionnel. Corniformes, armes et outils, figures géométriques, inscriptions, toutes ces gravures témoignent, à partir de la fin du Néolithique, en passant par l’âge des métaux et la période romaine jusqu’aux époques médiévale et moderne, des pratiques quotidiennes et des cultes des hommes à travers les âges. Les gravures de bovins, d’attelages, d’armes et les figures géométriques relèvent de la Protohistoire, alors que les motifs d’armoiries, d’armes à feu, les textes et les dessins pastoraux et populaires datent de l’Histoire. Au pied de la montagne sacrée du Bego, des anthropomorphes renvoient aux représentations humaines mais aussi aux divinités comme «le sorcier». Le site est classé "Monument historique" depuis 1989.

Une gravure dans la vallée des Merveilles

Une gravure dans la vallée des Merveilles © I.Ferrando

 

Plus d'informations sur la Vallée des Merveilles : consultez la page dédiée ici.

 

Le Col de Tende

Le Col de Tende, point de raccordement entre le massif cristallin de l'Argentera et le massif calcaire et karstique du Marguareis, marque la transition entre deux «mondes» : les terrassements méditerranéens de la vallée de la Roya cèdent le pas au décor plus sévère et typiquement alpin des vallées qui descendent jusqu'à Cuneo. Hommes, mulets et chars sillonnèrent la route qui franchit le col plusieurs siècles durant, jusqu'à la construction du tunnel, entamée en 1782. De nombreux forts du XIXème siècle de la Maison de Savoie ainsi que la route militaire, qui longe la ligne de partage des eaux, témoignent de l'importance stratégique de ce site.

Les lacets de la route du col de Tende

Les lacets de la route du col de Tende ©Laurent Malthieux/PNM