Parc national du Mercantour
-A +A
Share

Grands sites de la Vésubie

La haute vallée de la Gordolasque

Ce sont avant tout des glaciers gigantesques qui occupaient cette vallée il y a 20 000 ans et qui ont modelé ce paysage impressionnant où l'élément minéral est omniprésent. Au détour d'un sentier, le visiteur pourra apercevoir un chamois ou photographier un bouquetin peu farouche. Dotée d'une richesse floristique exceptionnelle, vous pourrez y observer des fleurs hautement patrimoniales telles que la potentille de Valdieri, endémique du massif Argentera-Mercantour.

Panorama du lac Autier dans la vallée de la Gordolasque

Panorama du lac Autier, dans la vallée de la Gordolasque, ©M.Ancely/PNM

 

La Madone de Fenestre

La légende dit que c’est une apparition de la Vierge dans une auréole de lumière sur un sommet proche du Gélas, la “Fenêtre du Cayre”, qui décida les Templiers à construire un sanctuaire dit de Notre-Dame-de-Fenestre, où ils déposèrent une statue en cèdre rapportée de Palestine. Chaque année, encore aujourd’hui, les 15 août et 8 septembre sont des dates de pèlerinage à la Madone.

C'est par ailleurs un haut lieu de randonnée dans lequel vous trouverez de nombreux départs pour des circuits aussi bien familiaux que plus sportifs, entourés des hautes cimes de la Vésubie, et notamment du point culminant du Mercantour qu'est le Gélas à 3 143m d'altitude.

Vieille souche et portion de tronc de mélèze dans le torrent de la Madone de Fenestre face au Cayre de la Madone

Vieille souche et portion de tronc de mélèze dans le torrent de la Madone de Fenestre face au Cayre de la Madone ©P.Richaud

 

La haute vallée du Boréon

La haute vallée du Boréon, couverte d'une forêt sombre de sapins et d'épicéas qui encercle un lac artificiel, est un site protégé depuis plus de 50 ans où la faune s'observe facilement. Ce lieu verdoyant est le point de départ de nombreuses randonnées, notamment vers le lac Nègre et le lac de Trécolpas. On rejoint également le refuge de la Cougourde situé au pied de la cime de Cougourde et sa fameuse face ouest, haute de 400 mètres très parcourue par des alpinistes de tout niveau.

Le lac de Trécoulpas ou Trécolpas en été (2150 m)

Le lac de Trécoulpas ou Trécolpas en été (2150 m) ©Franck Guigo/PNM