Parc national du Mercantour
-A +A
Share

Le cincle plongeur

Le cincle plongeur (Cinclus cinclus)

Petite exception sauf à ce que votre jardin borde un cours d'eau, voici le cincle plongeur !

Le corps du cincle plongeur est trapu et rondelet, ses ailes sont courtes, la tête et la nuque sont couleur chocolat, le plastron est blanc. Son vol est rapide et direct, souvent au ras de l’eau.

Le cincle plongeur et l’eau douce ne sauraient être dissociés. Encore appelé "merle d’eau", c’est un passereau aquatique sédentaire, présent toute l’année. Il fréquente essentiellement les cours d’eau rapides, bien oxygénés avec des remous et des cascades mais aussi les lacs d’altitude. On le trouve dans le Mercantour depuis 100 mètres d’altitude jusqu’à plus de 2 500 mètres, y compris sur des secteurs plus ou moins boisés et ombragés, dès que la clarté de l’eau lui apporte proies et zones de chasse.

Il est inimitable : nerveux, actif et méfiant, il est capable de plonger, de nager et de marcher sur le lit du torrent, parfois à contre-courant, pour trouver sa nourriture. Le cincle plonge et nage avec aisance en s’aidant de ses ailes pour gagner le fond du torrent. Il reste immergé de 3 à 10 secondes, généralement à moins d'1 mètre de profondeur.

Insectivore strict, le cincle plongeur trouve dans les torrents, soit au fond de l’eau, soit apportée par le courant, la nourriture dont il a besoin : plécoptères, éphémères, phryganes, vers... petits mollusques (escargots), criquets tombés à l’eau... tout est bon.

Vous pouvez l’observer à l’œuvre ci-dessous :