Parc national du Mercantour
-A +A
Share
Le 04/09/2021
Le Parc national

Comment mieux connaître le climat extrême des vallons les plus froids du Mercantour ? Comment comprendre et anticiper le réchauffement climatique en cours et son impact sur le permafrost et sur la biodiversité des milieux de haute altitude ? Voilà une des  grandes  questions scientifiques du moment... pour laquelle l'acquisition de données sur le terrain est capitale.

Il y a quelques jours, un étrange groupe de neuf personnes, lourdement chargées de trépied, mat et instruments de mesure, s'engageait dans le vallon de la Grande Cayolle (Uvernet-Fours).

Objectif, l’installation d'une station météo au pied du glacier rocheux du Pelat. Température, pression atmosphérique, vitesse et direction du vent, pluviométrie, hauteur de neige seront recueillies et analysées par la Maison de la météo et du climat des Alpes du Sud (www.mmcas.org), une association basée au centre Séolane à Barcelonnette, qui supervise cette opération.

Ces données viendront compléter celles recueillies, sur les glaciers rocheux et sur les hautes parois gelées du même vallon, grâce à des capteurs mis en place par le laboratoire EDYTEM de l'université Savoie Mont-Blanc.

Le vallon de la Grande Cayolle est désormais sous haute surveillance climatique !

Une station météo à La Grande Cayolle © F. Breton / PnM
Une station météo à La Grande Cayolle © F. Breton / PnM