Parc national du Mercantour
-A +A
Share
Le 08/02/2019
L'info nature

Les couples de gypaètes des Alpes du Sud ont commencé leur couvaison depuis quelques semaines. La bonne nouvelle de ce début d'année est la formation d'un cinquième couple dans la haute vallée du Var, dont on espère aussi une ponte prochaine.

Le plein hiver est une période très délicate pour la réussite de la reproduction : les oiseaux ne doivent, bien sûr, pas être dérangés sans quoi l’œuf risque de geler en quelques minutes. Pour assurer cette quiétude, des périmètres de tranquillité sont mis en place autour de chaque site de nidification y compris en dehors du cœur réglementé du Parc.

Chaque Zone de sensibilité majeure (ZSM) comprend :

  • un périmètre Cœur (en rouge), à proximité du nid, où toutes les activités humaines sont à exclure : observation naturaliste, photographie, escalade...
     
  • un périmètre tampon plus large, où les survols sont à proscrire à moins de 1000 mètres du sol.

 

Les ZSM des cinq couples des vallées du Mercantour sont visibles et en téléchargement en format GPX (zone tampon : survol) à cette adresse : http://bit.ly/ZSM-PNM

Le Parc national du Mercantour encourage tous ses partenaires et tous les usagers à respecter ces consignes afin d'assurer la protection de cette espèce encore en danger, et rappelle que le dérangement intentionnel des gypaètes sur leur site de nidification est passible de poursuite au titre du Code de l'Environnement.
Si vous souhaitez contribuer par vos observations et photographies à la protection et au suivi de cette espèce, vous pouvez rejoindre le réseau d'observateurs mis en place sur l'ensemble des Alpes du Sud (renseignement : francois.breton@mercantour-parcnational.fr).

(Photo : gypaète dans la vallée du haut Var, Patrick Damiano)

 Tenao
Tenao © P.Damiano