Parc national du Mercantour
-A +A
Share
Le 07/09/2022
L'info nature

En cette fin d'été, comme chaque année, les équipes du parc du Mercantour ont réalisé les suivis de leurs trois Lacs Sentinelles : le lac du Lauzanier (Val d'Oronnaye, Ubaye) et les lacs des Bresses inférieur et supérieur (Valdeblore, Vésubie). 

A cette occasion, plusieurs paramètres sont renseignés : température de l'eau aux différentes profondeurs tout au long de l'année, physico-chimie (oxygène, pH, nutriments, transparence), quantité de chlorophylle, description des zoo et phytoplanctons,...

Ces informations nous permettent, au fur et à mesure des années, d'observer l'évolution de ces milieux.

Les prospections de cette année nous ont notamment permis de constater, grâce aux capteurs de luminosité installés durant une année à différentes profondeurs du lac du Lauzanier, que l'intégralité du lac était dans l'obscurité totale pendant plus de 4 mois et demi ! De début décembre à mi-avril, la couche de glace et de neige empêche toute entrée de lumière dans les eaux, dont la température avoisine alors les 4°C. Des conditions singulières pour une biodiversité qui l'est tout autant !

A la fonte de la glace, la lumière peut de nouveau pénétrer dans le lac, et ainsi permettre l'activité photosynthétique du phytoplancton et l'augmentation de la température des eaux.

L'autre constat, plus inquiétant, de cette année est que la température de surface du Lauzanier a été, depuis mi-mai jusqu'à la fin de l'été 2022, supérieure d'au moins 2 à 3°C à celles des années précédentes (2015-2021) à la même période.

Nous vous donnons, grâce ce time-lapse, l'occasion mieux vous représenter nos suivis.

Ceux-ci sont menés également par d'autres espaces protégés alpins, sur un total de 22 lacs, grâce aux financements GEBIODIV du PITEM Biodiv'ALP.