Parc national du Mercantour
-A +A
Share
Le 01/09/2022
Partenariat

Depuis le début d'été, les agents du Parc national du Mercantour et la gendarmerie nationale mènent ensemble des journées de sensibilisation et de lutte contre le bruit et la vitesse sur la route de la Bonette.

En 2017, une étude acoustique le long de la route de la Bonette avait démontré que le niveau de nuisance sonore était équivalent à celui d'un parc urbain de la ville de Rouen. 

Ce bruit persistant est entendu à plusieurs kilomètres de la route de la Bonette. De nombreux usagers de la montagne, cyclistes, randonneurs se sont régulièrement plains de ces nuisances sonores. La limite de vitesse a été baissée de 80 km/h à 50 km/h depuis le camp des Fourches jusqu'à Jausiers, limitant le bruit de roulement des véhicules, mais aussi par rapport à l'accidentologie.

Cette année, plusieurs contrôles routiers sont réalisés afin de sensibiliser les usagers de la route de la Bonette au bruit et pour limiter la vitesse. La conformité des pots d'échappement des motos sont également contrôlés, notamment la présence de chicanes (pièce du pot d'échappement qui permet de limiter le bruit). En retirant cette pièce du pot d'échappement, le bruit généré peut être supérieur de 20 à 30 dB. Un pot non conforme est passible au minimum d'une amende de 135 €.

D'ici la fin de l'été de nombreux autres contrôles vont être réalisés.

Le parc et la gendarmerie luttent contre le bruit et la vitesse sur la route de la Bonette © A. Turpaud / PnM
Le parc et la gendarmerie luttent contre le bruit et la vitesse sur la route de la Bonette © A. Turpaud / PnM