Parc national du Mercantour
-A +A
Share
Le 22/01/2021
L'info nature
Des inventaires ont été menés dernièrement sur les invertébrés aquatiques des vallées de la moyenne Tinée et du haut Verdon par la Maison Régionale de l'Eau.

Cette étude, réalisée dans le cadre du projet COBIODIV du PITEM Biodiv'ALP, a prouvé une fois de plus la richesse de nos rivières avec l'observation de très nombreuses espèces patrimoniales.
Certains sites comme les vallons de Niérard, de la Vionène ou de Mollières se sont démarqués par leur richesse en espèces remarquables.

Les spécialistes ont même recensé une espèce nouvelle de trichoptère pour la France, dans le secteur aval du torrent de Mollières et du Longon, Rhyacophila arcangelina. Cette espèce n'était jusqu'alors connue que d’Italie, et plus précisément de la région du Piémont.

Sur la photo, on peut voir une larve du genre Rhyacophila : les petits "pompons" disposés de chaque côté de son abdomen sont ses branchies qui lui permettent de capter l'oxygène dans l'eau, et les crochets à l'extrémité de son corps lui permettent de rester accrochée à son fourreau au gré des courants. Une fois adulte, cet insecte sera doté d'ailes et continuera sa vie à l'air libre.

Larve de rhyacophila sp. © G. Le Guellec
Larve de rhyacophila sp. © G. Le Guellec