Parc national du Mercantour
-A +A
Share
Le 11/12/2019
L'info nature
Les montagnes du Mercantour ont déjà revêtu leurs épais manteaux blancs. Pour la faune sauvage, la rude saison commence et va durer plusieurs mois.

Heureusement, la plupart des espèces sont adaptées à survivre aux grands froids et à une nourriture moins abondante et plus difficilement accessible. Mais quand s'ajoutent à ces conditions hivernales déjà difficiles des dérangements répétés, leur survie peut être compromise : en hiver la fuite des animaux est beaucoup plus difficile, notamment à cause du manteau neigeux qui rend le terrain bien plus dangereux et accidenté.

Par ailleurs, la quantité d'énergie dépensée pour fuir est plus importante et les animaux doivent puiser dans leurs réserves de graisse.

Aussi, plus que le reste de l'année, il convient d'observer la faune à distance et de ne pas chercher à s'en approcher. Merci pour eux !

En illustration de ces conditions difficiles pour la faune : chevreuils, chamois et cerf, sur une sente enneigée de la vallée de la Tinée, dans le Parc national du Mercantour (images réalisées par l'intermédiaire d'un piège-photo).