Parc national du Mercantour
-A +A
Share
Poste basé à  
Vallée du Haut-Var. Poste localisé à Entraunes (Alpes-Maritimes) sous l’autorité du directeur du Parc.
Poste à plein temps de catégorie A, ouvert aux fonctionnaires des différentes fonctions publiques, aux agents contractuels en CDI sous quasi-statut du Ministère de la Transition écologique et Solidaire et, par mesure dérogatoire, aux contractuels de niveau équivalent (contrat à durée déterminée de 3 ans sous réserve de validation par le contrôleur budgétaire régional en charge de l’établissement).

Poste à plein temps de catégorie A, ouvert aux fonctionnaires des différentes fonctions publiques, aux agents contractuels en CDI sous quasi-statut du Ministère de la Transition écologique et Solidaire et, par mesure dérogatoire, aux contractuels de niveau équivalent (contrat à durée déterminée de 3 ans sous réserve de validation par le contrôleur budgétaire régional en charge de l’établissement).

Poste à pourvoir à compter du 1er janvier 2019.

La date limite de réception des candidatures par le Parc national est fixée au 4 août 2018 (17 heures).

Résidence administrative : Vallée du Haut-Var. Poste localisé à Entraunes (Alpes-Maritimes) sous l’autorité du directeur du Parc.

Encadré par le directeur et directeur-adjoint du Parc national du Mercantour.

Personnel encadré : Adjoint au chef du service territorial (ST), 6 agents répartis sur deux implantations territoriales (Entraunes et Valberg), agents saisonniers.

Principaux interlocuteurs internes : Adjoint au chef du ST, agents du ST, direction, chargée de mission police/évaluation environnementale, chefs de services « Sensibilisation et Valorisation du Territoire » , « Connaissance et Gestion des Patrimoines », « Service Informatique » , chargée de mission ingénierie financière, Secrétaire générale.

Principaux interlocuteurs externes : Communes, services des EPCI et notamment de la Métropole Nice Côte d'Azur, services locaux de l’État et du département, acteurs socioéconomiques du territoire.

1. OBJET DU POSTE :

  • Au sein du CODIR, participer à la définition des objectifs stratégiques et de la politique de l’établissement et en particulier pour le ressort territorial de son service, sur l'ensemble des thématiques d'intervention du Parc national.
  • Mobiliser, organiser et coordonner tous les moyens nécessaires pour mettre en oeuvre cette politique dans le périmètre géographique du service territorial, notamment pour :
    • élaborer et traduire en actions les conventions d'application et les contrats de partenariat prévus par la charte du Parc national avec les communes adhérentes et les structures privées
    • l'application de la réglementation.
  • Veiller à la bonne réalisation des actions sur le terrain et à leur évaluation.
  • Piloter l'équipe du service territorial et organiser ses relations avec le siège.
  • Assurer le lien institutionnel avec le territoire.

2. MISSIONS

Action stratégique et de programmation

Le chef de ST est chargé de la programmation et de la mise en oeuvre d'une feuille de route conforme à la politique du Parc, appliquée au territoire dont il a la charge.
Celle-ci comporte un volet technique, un volet sur les moyens financiers et humains, un calendrier prévisionnel, des points d'étape et éléments de contrôle d'atteinte des résultats.

Gestion du fonctionnement du ST et encadrement des équipes

Le chef de ST dirige et contrôle l’activité administrative, technique, budgétaire et financière du ST pour décliner localement les politiques conduites par l'établissement. Il a en charge l’animation et la gestion de la maison Valbergane (maison du parc à Valberg), en lien avec les hôtesses d’accueil et la référente éducation à l’environnement. Il assure également avec les services du CD06, du Syndicat intercommunal de Valberg et des services du siège le pilotage du projet de rénovation / réhabilitation de la maison Valbergane.

Animation territoriale et mise en oeuvre de la charte

Le chef de ST est le représentant territorial du Parc : il coordonne et développe les relations avec les partenaires locaux (élus, services de l'Etat, acteurs professionnels ou associatifs, partenaires du parc ...). Il conduit l'élaboration des conventions d'application de la charte avec les communes de son territoire, sous contrôle du directeur. Il définit la représentation de son service aux réseaux thématiques animés par le Parc sur les thèmes liés au développement durable : agro-pastoralisme, forêt, éco-tourisme, culture, pédagogie, EEDD...

Dans la perspective de valoriser les actions conduites sur le territoire et de participer à une meilleure appropriation locale du parc et de ses missions, il peut être amené, en articulation avec la direction et le service SVT, à communiquer auprès des médias ou à contribuer à une valorisation pédagogique de ces actions.

Suivi des avis et autorisations réglementaires sur le service territorial

Le chef de ST est l’interlocuteur territorial de la cellule stratégie territoriale pour l’instruction des demandes d’autorisations adressées au directeur pour l’ensemble des activités réglementées dans le coeur du parc national. Il liste les enjeux naturalistes, économiques et socio-culturels relatifs à chaque demande en s’appuyant sur sa connaissance du territoire et l’expertise des agents du ST. Il assure, au niveau local, la liaison avec les pétitionnaires pour expliquer les enjeux environnementaux à prendre en compte, expliciter les modalités d’application de la réglementation en coeur et proposer d’éventuelles adaptations des projets permettant leur conformité avec la charte.

Il doit veiller, en lien avec ses adjoints et les agents du ST, au contrôle du respect des autorisations accordées par le directeur et à la mise en oeuvre, le cas échéant, de rapport en manquement auprès de la direction.

3. COMPÉTENCES REQUISES ET SPÉCIFICITÉS DU POSTE

Compétences

Connaissances techniques :

  • connaissances et sensibilité à l'environnement, des lois et règlements dans le champ de l'environnement et notamment des espaces protégés
  • connaissances en développement local, montage et suivi de projets simples ou complexes (aspects méthodologiques et financiers) et en méthodes de gouvernance
  • connaissance des techniques de fonctionnement et d'animation de réseaux thématiques
  • connaissance sur les activités économiques de territoires ruraux et néanmoins touristiques
  • connaissance des logiques de fonctionnement des collectivités et de l'articulation entre les domaines de compétence de l'Etat et des collectivités

Savoir-faire :

  • savoir gérer des équipes administratives et techniques (expérience professionnelle de 5 ans minimum)
  • savoir dégager les enjeux de développement durable au regard de la situation d'un secteur économique ou d'un territoire et de son évolution
  • comprendre et savoir s'adapter aux logiques d'acteurs
  • savoir assurer un suivi rigoureux des projets
  • savoir susciter des initiatives et évaluer leur pertinence
  • savoir rendre compte et identifier les décisions nécessitant des arbitrages
  • démontrer de bonnes qualités rédactionnelles

Autres

  • connaître et pratiquer réellement le milieu montagnard en toutes saisons (pratique du ski de randonnée, etc.) et le terrain d'exercice des missions des agents
  • maîtriser les outils informatiques et bureautiques
  • être titulaire du permis B
  • notions d'italien appréciées.

Contraintes du poste 

étendue de la zone d'intervention impliquant de nombreux déplacements en voiture, y compris en hiver, sorties de terrain régulières, horaires adaptés aux exigences du service. Avoir la volonté et la capacité à s’intégrer dans un milieu montagnard isolé.

4. MODALITÉS DE RECRUTEMENT

Le dossier de candidature, comprenant une lettre de motivation et un curriculum vitae détaillé, fera apparaître la compétence et l’expérience du candidat dans les domaines d’activités visés, sa date de disponibilité ainsi que son statut et sa rémunération actuelle (indice pour les fonctionnaires).
Pour les agents non fonctionnaires, n'appartenant pas au quasi-statut du Ministère de la Transition Écologique et Solidaire, il est demandé un diplôme de niveau I ou un diplôme de niveau II et avec une expérience d'au moins 5 ans sur des missions ou domaines équivalents que ceux envisagées pour ce recrutement.

Les dossiers de candidature seront adressés par voie électronique de façon à être réceptionnés au plus tard le 4 août 2018 (avant 17h). Les candidats présélectionnés sur dossiers seront conviés à présenter leur candidature devant un jury de recrutement organisé au siège du Parc du Mercantour fin août/début septembre 2018.

Les candidatures sont à adresser, par voie électronique exclusivement à :

Monsieur Christophe Viret, Directeur du Parc national du Mercantour : christophe.viret@mercantour-parcnational.fr

Monsieur Laurent SCHEYER, Directeur-adjoint : laurent.scheyer@mercantour-parcnational.fr

Mme Marie-Pierre EUZENOT-FÜRTHAUER, Secrétaire Générale : marie-pierre.euzenot-furthauer@mercantour-parcnational.fr

Vanessa FAYET Assistante de direction : vanessa.fayet@mercantour-parcnational.fr

Publié le 
08/06/2018
Date limite de candidature 
04/08/2018
A pourvoir à compter du 
01/01/2019