Parc national du Mercantour
-A +A
Share

La mésange charbonnière

 La mésange charbonnière (Parus major)​

Si il y a un oiseau que tout le monde a déjà admiré dans son jardin c'est bien la mésange charbonnière ! Très commune, elle peut être observée toute l'année à proximité des habitations. Un peu plus grosse que les autres espèces de mésanges, c'est elle qui fait la loi à la mangeoire. On la reconnaît facilement à ses joues blanches contrastant avec sa tête noire et à son ventre jaune citron orné d'une ligne médiane noire. Cette ligne est plus large et plus longue chez les mâles.

Ce sont eux qui nous font entendre les premiers chants d'oiseaux à la fin de l'hiver. Saviez-vous qu'on dit que la mésange charbonnière zinzinule ? Elle possède un des répertoires le plus variés parmi les oiseaux avec plus d'une trentaine de cris et chants différents ! Ceux-ci lui servent également à défendre son territoire.

Vous pouvez en avoir un large aperçu ici : https://www.xeno-canto.org/species/Parus-major

La mésange charbonnière constitue un allié de choix pour tous les jardiniers car elle aide à débarrasser les vergers et potagers des chenilles et des insectes indésirables (particulièrement la piéride du chou et piéride de la rave). Elle est également un des rares prédateurs à s'attaquer à tous les stades larvaires de la chenille processionnaire et aux chenilles de la pyrale du buis qui remontent progressivement dans nos vallées. C'est donc un auxiliaire de choix dans la lutte écologique ! Vous pouvez favoriser son installation à proximité de chez vous grâce à la construction de nichoirs. Pour plaire à la belle, il faudra bien penser à faire un trou d'entrée de 33 mm de diamètre.

Plusieurs personnes ont mis des caméras automatiques dans les nichoirs pour observer leur nidification sans les déranger, en voici un exemple : 

 

la mésange charbonnière (Parus major)​ © J.Blanc
la mésange charbonnière (Parus major)​ © J.Blanc