Parc national du Mercantour
-A +A
Share

L'ABC de Guillaumes

logo ABC Guillaumes

 

Les résultats

Ce ne sont pas moins de 2 147 espèces animales qui ont été recensées sur la commune, dont 44 mammifères, 129 oiseaux, 10 reptiles, 7 amphibiens, 3 poissons et 1 954 invertébrés (principalement des insectes). Nous pouvons citer parmi les espèces les plus emblématiques, le Bouquetin ou le Tétras-lyre, mais également d’autres plus confidentielles telles que le Lérot ou le remarquable Tichodrome échelette. Certaines sont aussi protégées comme le papillon Alexanor ou les très menacés Petits et Grands rhinolophes, des  chauves-souris qui comptent des gîtes d’importance sur la commune. La présence d’un amphibien très discret et protégé, le Spélerpès de Strinati, est à souligner.

La flore est très diversifiée avec 1 251 espèces se développant sur le territoire communal. Tous les milieux représentés sur la commune hébergent des espèces patrimoniales qu’il faut préserver comme l’Alysson à feuilles d’halimium, plante des rochers des basses montagnes  qui se rencontre uniquement au sud des Alpes françaises et italiennes. La Buxbaumie verte, une petite mousse, est également présente et pousse sur les troncs de sapins morts dans les ubacs humides et ombragés. Des espèces endémiques, comme la Bérardie laineuse, ou  très localisées comme la Gagée de Burnat, peuvent aussi être observées sur la commune.

 

Ce qu'il faut retenir

Localisé dans une zone de transition géographique et climatique et présentant une topographie variée, Guillaumes est un territoire aux contrastes remarquables, permettant le développement d’une biodiversité riche et originale. Les enjeux sont donc multiples, au regard de toutes les facettes du territoire. Les gorges de Daluis, les vallons de Cante et de Tireboeuf présentent des espaces naturels d’un intérêt hautement remarquable. Leur sensibilité aux modifications peut être importante et est à considérer en fonction des nombreuses  spécificités biologiques existantes, comme la présence d’espèces fortement dépendantes de milieux très spécifiques, dont pour certaines l’endémisme est même le résultat. La mosaïque créée par la diversité des milieux naturels et semi-naturels du territoire : prairies,  pelouses, boisements, haies, bosquets, landes, zones humides, milieux aquatiques mais aussi bâtis (églises, combles, caves, murets, etc.) apporte à la commune de Guillaumes une richesse écologique considérable. Les relations d’équilibre entre ces milieux peuvent être complexes mais leur prise en compte à l’échelle du territoire est importante et pertinente et elle reste compatible avec le développement de la vie économique et sociale locale. L’utilisation des connaissances acquises et leur approfondissement (recensement des gîtes de  chauve-souris et des nids d’hirondelles, localisation des arbres remarquables par exemple), la valorisation des connaissances, leur prise en compte dans les futurs projets d’aménagement sont des pistes importantes pour la préservation d’un patrimoine remarquable et  pouvant être encore plus important.

 

Les documents :

La plaquette de présentation :

 

Le rapport : 

 

Le poster :