Parc national du Mercantour
-A +A
Share
Le 26/03/2020
Education
Avez-vous déjà vu la lycose de Vésubie lors d’une de vos balades dans le Parc national du Mercantour ?

La lycose de Vésubie, de son nom scientifique Vesubia jugorum, est une araignée discrète par son comportement… mais pas par sa taille !   Elle fait partie des plus grandes espèces de France, avec une longueur de corps pouvant dépasser les 2 centimètres et une longueur totale (pattes comprises) pouvant atteindre 8 centimètres. Elle vit entre 2 000 m et 3 300 m d’altitude, cachée sous les pierres. Tout comme de nombreuses espèces de haute altitude, elle est de couleur très sombre. Cette caractéristique lui permet d’accumuler un maximum de chaleur. Elle a été découverte pour la première fois à Saint-Martin-Vésubie en 1881, ce qui explique l’origine de son nom. La lycose de Vésubie ne capture pas ses proies à l’aide d’une toile mais elle les chasse en les poursuivant. Elle fait partie des espèces endémiques du Parc national du Mercantour et de l'aire protégée Alpi Marittime, c’est-à-dire qu’elle vit qu’ici et nulle part ailleurs dans le monde, ce qui la rend particulièrement sensible aux effets du changement climatique !
Pour en savoir plus : http://www.mercantour-parcnational.fr/fr/des-connaissances/le-patrimoine...

Aujourd’hui, nous vous proposons de créer votre lycose de Vésubie « de compagnie » pour cela, il vous faut :

  • Une boîte d’œuf
  • De la colle
  • Un feutre
  • Une agrafeuse
  • Une paire de ciseaux (ou un cutter)
 © M.Roland/PNM
 © M.Roland/PNM

1)  Découpez, dans la boîte à œuf, le fond de 2 petits dômes pour représenter le céphalothorax (1cm de hauteur) et l’abdomen (2 cm de hauteur), puis agrafez-les. Vous venez d’assembler le corps de l’araignée.

2) Découpez 8 bandes dans la boîte à œuf de 0.5 cm de large et 10 cm de long : ce sont les pattes. Agrafez 4 pattes d’un côté du céphalothorax et 4 pattes de l’autre côté. Faites des plis pour marquer les articulations.

 © M.Roland/PNM
 © M.Roland/PNM

3) Découpez 2 bandes de 0,5 cm de large et 2 cm de long pour faire les chélicères, pliez-les en 2 et collez-les à l’avant du céphalothorax. Les chélicères sont la première paire d’appendices et prennent la forme de pince. Elles permettent de mordre les proies.
4) Découpez 2 bandes de 5 cm pour former les pédipalpes à l’avant du céphalothorax. Les pédipalpes sont la deuxième paire d’appendices des araignées.

5) Découpez enfin un morceau de carton ovale et dessinez les 8 yeux de l’araignée. Collez-le à l’avant du céphalothorax.

 © M.Roland/PNM

Vous avez réussi à créer votre araignée-loup. Vous pouvez désormais la peindre comme vous le désirez !

Maintenant, nous allons fabriquer son cocon, où sont protégés ses œufs avant leur éclosion. A l’aide de :

  • Une pelote de laine
  • La colle
  • Un demi-tube en carton du papier toilette
 © M.Roland/PNM
 © M.Roland/PNM

1) Tissez le fil de la pelote de laine autour du demi-tube cartonné de papier toilette (passer parfois à l’intérieur pour renforcer la tenue du fil) et mettre des points de colle pour que le fil tienne. C’est le cocon.
2) Vous pouvez installer le cocon sur l’araignée.

Bravo, tu as réussi à faire la lycose de Vésubie et son cocon, tu peux nous envoyer une photo de ta création à l’adresse pedagogie@mercantour-parcnational.fr en indiquant ton prénom, ton âge et ton lieu de résidence. Tu peux également ajouter un petit texte pour nous parler de ta lycose de Vésubie ou des autres araignées que tu as pu observer !  La prochaine fois que vous irez vous balader dans le Mercantour, ouvrez grand vos yeux, vous aurez peut-être la chance de l’apercevoir en vrai.