Parc national du Mercantour
-A +A
Share
Le 28/03/2018
L'info nature
Les chutes de neige abondantes de cet hiver semblent avoir provoqué une mortalité élevée sur les ongulés montagnards, même si elle est difficile à quantifier avec précision.

Bouquetins, chamois, mouflons, cerfs et chevreuils doivent dépenser une énergie importante pour se déplacer dans les neiges profondes et peu portantes qui persistent depuis des semaines. Le risque d'être emporté par une avalanche, l'affaiblissement général en l'absence de nourriture suffisamment riche, rendent tous ces animaux plus vulnérables.

L'enneigement en montagne est encore considérable à l'heure actuelle, et quelques consignes de bon sens, valables aussi bien dans le Parc national qu'en dehors, s'imposent pour ne pas aggraver l'état physiologique des survivants :

  • ski de randonnée : ne pas s'amuser à déranger les animaux et surtout à les faire courir à la descente ;
  • survol (planeurs et autres) : ne pas venir survoler les animaux pour les admirer !
  • observation naturaliste, photographie : ne pas s'approcher et déranger les animaux dans leurs refuges (petites vires, baumes et zones déneigées).
On le comprend, il est impératif de garder ses distances et d'éviter de stresser et faire bouger les animaux qui peuvent s'épuiser dans le neige. Merci, pour eux !

Texte : F. Breton/PNM

Découverte d'un chamois mort
Découverte d'un chamois mort. © P.Orméa/PNM