Parc national du Mercantour
-A +A
Share
Le 20/03/2018
Le Parc national
Le premier conseil d'administration (CA) 2018 du Parc national du Mercantour s'est tenu au Palais préfectoral de Nice ce lundi 13 mars, sous la présidence de Charles-Ange GINESY. 
La séance a permis de balayer des sujets très diversifiés et pour certains hautement stratégiques. C'est ainsi que le CA a notamment validé la convention de rattachement du Parc national du Mercantour à l'Agence française pour la Biodiversité et officialisé via une motion son soutien et son inquiétude vis à vis des moyens alloués par le Ministère de tutelle au Parc national, tant financiers qu'humains.

 

Un conseil d'administration bien rempli

 

Du point de vue financier, la séance a permis de valider le compte financier 2017 de l'établissement, salué pour son très fort taux d'exécution avec plus de 95 % de consommation, ainsi que le 1er budget rectificatif de l'année.

Les administrateurs du Parc ont également pu valider les subventions allouées par le Parc aux associations et aux communes, ainsi qu'approuver les conventions d'application 2018-2020 des communes de Guillaumes et Entraunes.

La convention cadre de mécénat entre la fondation GMF, l'Agence Française pour la Biodiversité et les parcs nationaux de France a pu être validée, offrant des perspectives très positives en matière de soutien financier aux projets de protection des patrimoines, d'amélioration des connaissances scientifiques et de mise en accessibilité des patrimoines et de la Nature.

 Le rapport d'activités 2017, touffu, a également été validé et sa version illustrée grand public dévoilée avant une large diffusion.

Les administrateurs ont enfin pu être informés de l'avancement de divers projets structurants en cours, sur lesquels ils ont été amenés à débattre :

  • candidature Unesco déposée en début d'année ;
  • lancement des programmes européens PITER et PITEM ;
  • suspension de la procédure d'adhésion au Parc de Castillon suite à la démission du Maire ;
  • présentation de la stratégie scientifique 2018 - 2022 qui fera l'objet d'un document synthétique qui sera diffusé à la fin du 1er semestre ;
  • préparation des évènements liés aux 40 ans du Parc en 2019 ;
  • procédure en cours de renouvellement de la concession de service public du refuge de la Cayolle.

 

Des actions ambitieuses et des inquiétudes pour l'avenir

Face à la diversité des actions présentées, à leur niveau d'ambition et aux forts enjeux du Parc national, les administrateurs ont souhaité exprimer leur inquiétude vis à vis du ministère de tutelle, ainsi que leur souhait que les moyens adaptés aux ambitions des parcs nationaux, tant financiers que humains, soient à la hauteur de leurs responsabilités.