Parc national du Mercantour
-A +A
Share
Le 29/10/2020
L'info nature
Depuis 2018, le Parc mène un travail important sur cette espèce et ses habitats naturels. Environ 15 lagopèdes alpins ont ainsi été équipés d’émetteurs GPS afin de collecter des informations précieuses sur leurs stratégies de vie.

Le lagopède alpin est par essence-même un animal qui est armé pour vivre dans des climats et des conditions météorologiques extrêmes. Oiseau frigophile par excellence, il se joue du froid et se moque des vents glacials et autres blizzards qui malmènent pourtant ses congénères ailés pendant les tempêtes hivernales.

Quel comportement ces oiseaux adoptent-ils par mauvais temps ? Que font-ils dans la tempête ?

Le programme de suivi GPS est mené principalement dans le secteur nord-ouest du Mercantour, dans les vallées du Haut Verdon, de l’Ubaye et du Haut Var. Nous ne sommes donc pas en capacité de livrer des informations précises sur le comportement du lagopède alpin pendant les très fortes précipitations qui sont survenues dans les vallées de la Vésubie et de la Roya pendant la nuit du 02 au 03 octobre 2020. Nous pouvons néanmoins donner quelques éléments pour comprendre la stratégie utilisée par les oiseaux équipés.

Il s'avère que le comportement du lagopède alpin diffère selon qu’il pleut ou qu’il neige. Pendant les périodes de pluie, il adopte une stratégie d’évitement. Il recherche donc un abri au sec, la plupart du temps un rocher incliné ou une anfractuosité dans la roche lui suffit. Il y restera immobile aussi longtemps que nécessaire, jusqu’à 12h d’affilée parfois. Lorsque les températures s’abaissent et que la pluie laisse place à la neige, le lagopède alpin adopte une toute autre stratégie. Posté sur un versant abrité du vent, le plus souvent derrière une crête, il se laisse progressivement recouvrir de neige poudreuse et séjourne ainsi dans un igloo à l’abri. Cette stratégie peut malheureusement présenter un danger lors des fortes chutes de neige humide. Une épaisse couche de neige lourde se forme et peut alors piéger l’oiseau dans son abri. Ce phénomène a été documenté dans le Mercantour autour du lac d’Allos en novembre 2019, une poule de lagopède alpin ayant ainsi été trouvée piégée dans son igloo suite à une importante chute de neige humide.

Les localisations des oiseaux suivis pendant la nuit du 02 octobre 2020 montrent qu’ils sont restés immobiles plusieurs heures d’affilée au plus fort des précipitations. Dès le matin du 03 octobre, les oiseaux se sont remis à se déplacer normalement et ont rejoint leurs sites de nourrissage habituels.

 © J. Mansons / PnM
© J. Mansons / PnM