Parc national du Mercantour
-A +A
Share
Le 20/07/2021
L'info nature
Ça y est ! les trois jeunes gypaètes de la cuvée 2021 ont pris leur envol dans le Mercantour.

Le plus précoce, né aux Sources de l'Ubaye, a fait son premier vol le 24 juin sous de bonnes étoiles puisqu'il a été baptisé Cassiopée par les enfants de l'école de St Paul-sur-Ubaye.

Un peu plus au Sud, sur la même commune, le couple Chambeyron-Ubayette a donné un jeune, dénommé Adréchoun par les bénévoles participants au suivi, et qui s'est envolé le 2 juillet.

Sur le versant Alpes-Maritimes, dans la vallée de la Tinée, le couple Bonette a réussi sa reproduction avec l'envol de Vignemale le 14 juillet, ainsi nommé par le PGHM en clin d’œil à l'origine pyrénéenne du mâle de ce couple.

Ces trois jeunes gypaètes sont encore dépendants de leurs parents et doivent apprendre à se nourrir en autonomie et à voler le mieux possible d'ici la fin de l'été.

Les deux autres couples du Mercantour ont malheureusement échoué cette année. Le couple de la haute vallée du Var est encore inexpérimenté et en est à son troisième échec, tandis que le couple des sources de la Tinée a vu son poussin disparaître en cours d'élevage pour une raison inconnue.

Les équipes du Parc national réalise le suivi de cette espèce tout au long de la saison de reproduction avec l'aide des membres du Réseau gypaète Mercantour que vous pouvez découvrir ici.

Cassiopée une dizaine de jour après son envol. © C. Brunet
Cassiopée une dizaine de jour après son envol. © C. Brunet